Header image  
L'art contemporain s'expose au jardin  
 
    ARTISTES
 


Marc Riva

"De ces métaux arrachés par les hommes à la terre,
Dont certains rares et chers, souvent source de guerre,
De ces métaux aux noms barbares, rugueux et inquiétants,
Panthéon d'un genre au seul masculin issu de son néant.

De ces métaux torturés par les feux de fonderies,
Pour en faire des alliages, sangs mêlés contre nature,
Condamnés à l'utile, emprisonnés dans des moules,
Ils rugissent en coulant avec l'éclat du soleil et ils pleurent.

Ces larmes éclaboussures précipitées sur le sol en formes chaotiques,
Poussées du pied au début par l'ouvrier car réputées sans valeur,
Ces rébuts dédaignés prirent soudain une dimension esthétique.
Heureux cet homme d'avoir pris conscience qu'il était dans l'erreur.

Ces petits bouts récupérés de ferrailles mortes tantôt grossiers ou ciselés
Parce qu'il s'est baissé seront sauvés de l'enfer auquel ils étaient destinés.

Ils ne finiront pas irradiés en cuve de réacteur par des alchimistes arrogants,
vrais oiseaux de malheurs.
Ne seront pas souillés en tubes pour le transport de cet or noir, noire comme
L'âme des vampires qui pompent le sang de la terre.
Ne deviendront jamais homicides car soustraits à l'industrie guerrière.

C'est en toute innocence qu'ils se prêtent à une démarche cathartique certaine et se rendent
les complices d'un exorcisme artistique sans prétention pour redevenir une inutilité utile :
Un objet d'art."